Dany_leBlond

C’est par un bel après-midi ensoleillé que l’équipe quelque  pénètre dans l’enceinte glacée de la patinoire prévotoise. Avec un effectif compact sélectionné avec soin, nos chances s’annoncent bonnes. D’autant plus qu’une recrue de dernière minute de la capitale, Doowy les bon toyaux,  est venue nous épauler.

Le match débute sur les meilleures auspices et un rythme soutenu, à tel point que l’arbitre du match à bien du mal à suivre le rythme, oculairement parlant. Comme à son habitude, Moutier fait tourner la rondelle parmi ses excellents techniciens, mais Courtételle en a sous le patin et soutient honorablement la comparaison. Un Kanak en toute grande forme tient la baraque, tandis que devant Brotsch le revenant ouvre la marque aux alentours de la 10 minute de jeu. Moutier, revanchard comme toujours ne tarde pas à réduire le score, et la tactique mise en place par le staff avant le match qui était de faire la course en tête est remis en question. Ne serait-il pas plus prudent d’en prendre 4 ou 5 afin d’endormir les artilleurs prévotois? Le thé est servi sur le score de 1-1.

Moutier ralenti un peu à la reprise, et Doowy en profite pour s’échapper et tromper le gardien de manière imparable. Mais Moutier réplique peu après par un poignet surpuissant qui avait valeur de slap au temps du président. Tout est à refaire. Le jeu se durcit car la fin du match approche, Moutier semble tout à coup intéressé par la victoire et la cage du gardien démocrate chrétien est beugnée plusieurs fois sur le poteau ainsi que la latte.

C’est alors qu’une action quelque peu brouillone devant les buts de Moutier, amenée par le sus-nommé petit pain soleurois titille l’intérêt du nombreux public. Brotsch tente sa chance, le puck rebondit sur Dany cheveux toujours sec qui trompe le gardien de Moutier d’un puissant re-leu-leu entre les jambes. Le banc vadais se lève comme un seul homme. Sacré Brenzalikaschiteufeletofer!

Il ne reste que quelques minutes à jouer que Courtételle avale sans se préoccuper d’adversaire qui deviennnent belliqueux.

Moutier, 17:30, 2852 spectateurs.

Victoire de Courtételle, 3-2

A noter, aucune action sanglante du boucher de la rue du Cornat.