C’est par une nuit étoilée et polaire que s’est tenue l’apthéose de la saison 2017-2018 pour les vaillants gaillards du HC Courtételle. Ils recevaient en effet Bösingen dans le cadre des quart de finales des play-off de 3ème ligue. Des play-offs qu’ils ont atteint avec la hargne, handicapés par un début de saison intéressant certes, mais guère enrichissant au niveau des points.

Bref, un sacré morceau que ce HC Bösingen, qui a viré en tête de l’autre groupe romand. Invaincu en championnat régulier et encore vainqueur de ce même HCC lors du dernier match de saison régulière.

D’entrée de jeu, les outres-sarins faisaient preuve d’une belle jouerie, ainsi que d’individualités de talent. Côté Sorne, le HCC, déjà pauvre en effectif, devait se passer de Rodge la côtine et Bibou le steak hâché, estropiés de leur précédente rencontre. Pour remplir les 2 lignes indispensable, on a du faire appel à la crème de la crème, j’ai nommé Trax et Boulou (loutre asphyxiée de son nom indien).

La rencontre fut de bout en bout très émotionnelle. Bösingen écrasait par moments les vadais, mais se montraient étonnamment peu efficace devant les buts. De son côté, ces sacs de Guéguelles se battaient comme des diables, et par instant, parvenait à mettre la pression côté adverse. Au premier thé, le score était toujours nul.

Avec moins de joueurs et des expériences de mi-match assez cuisante dans les 2 rencontres précédentes, le staff des supporters appréhendait la mi-match. Mais leur équipe favorite fut héroïque, et c’est donc avec une efficacité certaine que les locaux parvenait à ouvrir le score par Cervelas (sur assist néolithique de la tour de conrtrôle), d’un tir tendu de la bleue lors d’un moment d’euphorie. Galvanisé par cette réussite, Courtételle enfonçait le clou après une belle séquence devant le but fribourgeois par l’opportuniste Fabiou. On espérait en rester là, mais un joueur de Bösingen trouvait finalement le chemin des filets avant le second thé (ahaha, du thé).

Le 3ème tiers voyait Courtételle se vider de son énergie et les méchants monter en puissance. C’était sans compter avec le dernier rempart de Courtételle, qui multipliait les prouesses à mesure que les visiteurs se montraient plus dangereux. Les jeunes peanuts, et Charcuterie  se montraient particulièrement adroits dans leurs duels pour éloigner le danger, tandis que la locomotive Tony tentait de longs raids malheureux.

Mais à 10 minutes de la fin, Bésingen revenait au score, sur un but chanceux en plus. Mais contre toute attente, le temps réglementaire se finissait sans avoir départager les équipes.

[Petit interlude:L’arbitrage. Il était fantastique, du moins vu d’une distance respectable.]

Sur les 20 longues dernières minutes, on voyait la lucidité des locaux s’étioler. Mais Jojo tenait bon, et au moment où se prenait à espérer des penaltys, à la 79e minute, un Böse retrouvait ses doigts et logeait la rondelle de la lucarne locale.

Une superbe fin pour une saison qui est allé crescendo, dont tous les joueurs peuvent être fiers.

Bravo et à l’année prochaine!!!